Oignons – Hallux Abducto Valgus ou HAV

Les oignons présentent une difformité commune aux pieds. Malheureusement, plusieurs personnes souffrent de cette pathologie ne connaissant pas les traitements possibles.

Un oignon, aussi connu sous le nom d’Hallux Abducto Valgus, est souvent décrit comme étant une ‘bosse’ à l’aspect interne du gros orteil. Cette bosse est en fait un reflet des changements osseux au niveau de l’avant-pied. Le gros orteil dévie vers le deuxième orteil au lieu de rester droit. Ceci déstabilise l’articulation du gros orteil et cause la ‘bosse’ de l’oignon. Normalement, la difformité osseuse apparaît graduellement et devient de plus en plus apparente. De plus, l’hallux Valgus peut causer de l’arthrose prématurée au niveau de l’articulation.

Causes

Les oignons peuvent provenir d’une mauvaise structure mécanique du pied. Cette cause est souvent héréditaire.

Symptômes

Les symptômes possibles:

  • Douleur
  • Inflammation et érythème
  • Sensation de brûlure
  • Engourdissements

Les symptômes apparaissent habituellement suite au port de chaussures inadéquates comme des souliers trop serrés au niveau de l’avant-pied ou des souliers à talons hauts. Ceci peut expliquer en partie pourquoi les femmes sont plus touchées.

Il est à noter que la difformité d’HAV ne disparaît pas d’elle même et que la progression de chaque oignon est différente.  Le podiatre, après évaluation, pourra élaborer un plan de traitement.

Traitement non-chirurgical

La majorité des oignons sont à l’origine d’une pathomécanique du pied. La prescription d’orthèses fonctionnelles soulage dans 80% des cas, les symptômes causés par cette difformité.

Traitement chirurgical

Lorsque les traitements conventionnels sont inefficaces pour soulager la douleur et que les activités quotidiennes sont affectées ou que l’on voit des changements au 2ieme ou 3ieme orteil, la chirurgie s’impose.

Le but de la chirurgie est d’éliminer ou de diminuer la douleur et ainsi corriger l’ossature défectueuse qui est à l’origine de la difformité d’HAV.

Le temps de récupération post-opératoire dépend de la ou des procédures entreprises ainsi que de la condition médicale du patient.

Toutefois, il y a des risques associés avec la chirurgie. En effet, moins de 10% des personnes qui entreprennent la chirurgie d’HAV démontrent des signes de récurrences, d’infections post opératoires, de douleurs ou de neuropathies. Toutefois, ces symptômes peuvent généralement être traités.