Névromes

Un névrome est une cicatrice sur un nerf. Le névrome le plus commun sur le pied est le névrome de Morton qui se développe par l’écrasement du nerf inter-digital entre le 3e  et le 4e orteil (80%).  Il s’agit d’une affection qui se caractérise par l’apparition de douleurs particulièrement vives.

Symptômes

  • Une sensation de picotement, de brûlure ou d’engourdissements.
  • Douleur
  • Une sensation de bosse sous l’avant-pied
  • Des crampes dans l’avant-pied

Les étapes de la progression d’un névrome de Morton sont les suivantes :

  • Les symptômes apparaissent graduellement. En portant des souliers trop étroits et/ou en pratiquant certaines activités.
  • Les symptômes disparaissent temporairement en massant le pied et en évitant le port de certains souliers et les activités.
  • Les symptômes empirent progressivement et peuvent persister pour quelques jours voire même des semaines, des années.

Causes

Tout ce qui cause une compression de l’avant pied ou une irritation peut apporter le développement d’un névrome. Le facteur le plus commun est de porter des souliers trop étroits ou avec des talons hauts qui causent une force poussant le pied vers l’avant.  Les personnes qui ont certaines déformations des pieds (oignon, orteils marteaux, pieds plats, un pied flexible) sont plus susceptibles de développer un névrome. Une autre cause possible est une activité qui procure une irritation répétitive de l’avant-pied comme la course, le tennis … Une blessure ou n’importe quel type de trauma de la région peut apporter au développement d’un névrome.

Traitement

Votre podiatre établira un plan de traitement en commençant par déterminer depuis quand le névrome est présent et à quel stade est rendu son développement. Les traitements varient selon la sévérité du problème :

Pour les cas de névromes légers à modérés, il est conseillé:

  • Appliquer de la glace. Placer de la glace sur la région affectée pour réduire l’enflure.
  • Orthèses plantaires. Des orthèses plantaires faites sur mesure par votre podiatre supporteront votre pied et réduiront la pression et la compression sur le nerf affecté.
  • Modifier les activités. Les activités qui procurent une pression répétée sur le névrome devraient êtres évités tant que les symptômes n’ont pas diminué.
  • Changer les souliers. Il est important de porter des souliers larges et éviter les souliers à talons hauts.
  • Médication. Les anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) comme de l’ibuprofène pourraient aider à réduire la douleur et l’inflammation.
  • Injection de cortisone. OCCASIONNELLEMENT. Maximun 3 fois par année.

Une chirurgie peut être pratiquée si tous les autres traitements ont échoué.