Sésamoïdite

Une sésamoïdite est une affection commune de l’avant-pied souvent rencontrée chez les personnes actives qui pratiquent la danse ou la course. Le symptôme le plus commun est une douleur associée à une inflammation au niveau plantaire du premier métatarse, plus spécifiquement au niveau des os sésamoïdes. Ce sont deux petits os qui se retrouvent sous la base du gros orteil et qui sont associés à un tendon. Comme pour la rotule, les sésamoïdes ont pour rôle d’augmenter le bras de levier des tendons qui contrôlent la biomécanique du gros orteil. Lorsqu’on se propulse pour marcher ou lors d’activités physiques, une pression est exercée sur les os sésamoïdes et ainsi peuvent s’irriter voire même se fracturer. Ces derniers étant rattachés à un tendon, une sésamoïdite peut aussi être considérée comme un type de tendinite ; les tendons autour des os sésamoïdes deviennent inflammés.

Cause

Typiquement, une sésamoïdite est différenciée des autres affections de l’avant-pied par son apparition graduelle. La douleur est subtile au début et augmente en fonction de facteurs aggravants tels que l’activité physique. La douleur peut se présenter comme un élancement intense, mais dans la plupart des cas, il n’y a que peu d’oedème et d’érythème. La course, l’aérobie et les activités en pente peuvent en être la cause. Un pied osseux ou ne possédant pas suffisamment de tissus adipeux diminue la protection et l’absorption de chocs au niveau des sésamoïdes. Parfois, un trauma peut initier les symptômes. La grosseur des os sésamoïdes, le poids du patient, la structure du pied, le niveau d’activité du patient ainsi que le type de soulier porté par le patient sont tous des facteurs potentiels qui contribuent à l’inflammation des os sésamoïdes.

Traitement et Prévention

Le traitement d’une sésamoïdite est pratiquement toujours non invasif. Dans les cas mineurs, le repos, la modification de chaussures et l’usage de coussins métatarsiens sont encouragés afin de diminuer la pression sur l’avant-pied. De plus, le mouvement du gros orteil peut être contrôlé à l’aide de bandages ou pansements athlétiques pour immobiliser l’articulation et ainsi favoriser la guérison. Le port d’orthèses plantaires faites sur mesure est conseillé afin de favoriser le meilleur fonctionnement du pied, compenser pour les défauts biomécaniques et prévenir les blessures.